Series coup de poing : J’ai regardé The Handmaid’s tale

J’ai regardé The Handmaid’s tale, une des series coup de poing du moment. Et ça m’a fait froid dans le dos ! (Attention, nombreux SPOILERS, pour ceux qui n’ont pas visionné d’épisodes).

Même si je n’ai pas aimé tout ce que j’ai vu, j’ai eu une envie irrépressible de regarder la suite, épisode par épisode. Comme si J’avais le Devoir de savoir comment on pouvait en arriver là. « C’est une de ces nouvelles series« , me disais-je en visionnant les épisodes… « Heureusement, ce n’est pas possible ! », me rassurais-je !

Et si… ?… Si c’était possible ?

« Comment » et « pourquoi » sont les premières questions qui me viennent à l’esprit. Mais pas seulement !

Et c’est en cela que toutes les dystopies (fictions se déroulant dans un monde post-apocalyptique, dont les individus qui la composent ne peuvent atteindre le bonheur) sont effrayantes. Elles montrent un versant de la réalité. Un versant pas vraiment idéal et même souvent horrible. Reprenons l’histoire de cette captivante serie depuis le départ !

The handmaid’s tale : l’oppression des femmes

The handmaid’s tale, se traduit par La servante écarlate. La série, créée par Bruce Miller, est adaptée du roman éponyme, écrit par Margaret Atwood (1985).

Ecarlate, c’est la couleur que porte une certaine catégorie de femmes, dans la série et dont le rôle est réduit à la procréation pour d’autres couples. En effet, dans le cadre de cette dystopie, la majorité des femmes sont stériles et le nombre d’enfants vivants est réduit.

series
June, héroïne malgré elle, de la série The Handmaid’s tale.

La série suit les aventures de June, une femme parmi d’autres, dont la vie se transforme en cauchemar lorsque le groupuscule GILEAD prend le pouvoir aux Etats-Unis. Peu après ce coup d’état, les libertés fondamentales des femmes sont supprimées unes à unes. Ces dernières sont ensuite séparées selon trois catégories distinctes, qui les définissent à jamais :

  • les Servantes, mères porteuses désignées (qu’elles soient d’accord ou pas)
  • les Marthas, domestiques de maison
  • les Epouses, femmes des hauts dignitaires, qui tiennent la maison

Au début de la série, June est arrachée à sa famille (elle est mariée et a une petite fille de 5 ans). On suit donc, à l’aide de flash-backs récurrents, au cours des épisodes, son enlèvement, sa « préparation » à son nouveau rôle et les châtiments subis par celles qui souhaitent se rebeller.

Une violence omniprésente

La violence, dans les series est clairement exploitée, de nos jours. Toutefois, dans the Handmaid’s tale, la violence est omniprésente. La violence, c’est ce climat quotidien que vivent les femmes, dans cette société où elles n’ont plus de droits. Ni droit à la parole, ni le droit de jouir de leur liberté, ni le droit de lire, ni le droit d’aimer… Leur existence est tout simplement niée. La violence, c’est aussi le rituel de procréation institutionnalisé par GILEAD. En effet, les servantes subissent un rapport sexuel forcé, chaque mois, avec le Commandant chez lequel elles vivent, assisté de son épouse. Un « viol légalisé », justifié par des lois évasives. Et les femmes qui se révoltent, qui aspirent à fuir cette vie tout simplement inhumaine, subissent de violents châtiments.

Un espoir malgré tout

Malgré un contexte répressif établi, de l’espoir transparaît tout de même, au fur et à mesure des épisodes de la serie. June, l’héroïne, par exemple, refuse de se laisser aller au désespoir et choisit de se battre contre le statu quo. Pour sa fille, pour elle-même. On voit donc des personnalités se détacher, mettre en place une vague d’entraide, de solidarité, de refus… que seul le courage peut pousser à affirmer, lorsque le danger ou la mort sont les réponses à tout acte de rébellion. Et il en faut, dans un tel contexte.

series
Les servantes écarlates, femmes privées de leurs droits, destinées à procréer, dans la série éponyme.

Saluons ici le jeu d’actrice d’Elisabeth Moss, qui interprète June Osborne,et dont le visage reflète intensément, tour à tour l’effroi, la peur, le dégoût, la révolte, le refus, l’indignation face aux situations qu’elle rencontre. Une palette d’émotions qu’elle réussit à transmettre de manière intense, grâce à son interprétation. Son jeu d’actrice impressionnant amène le spectateur à souffrir aux côtés de cette héroïne involontaire, qui réagit grâce à un instinct de survie tenace et prononcé.

Renommée Offred, par les représentants de Gilead pour préciser son rôle dans la société, June vit chez le Commandant (interprété par Joseph Fiennes) et sa femme, Serena Joy (interprétée par Yvonne Strahovski ). Les interactions entre les personnages montrent à quel point la situation de l’héroïne est particulièrement invivable et tortueuse.

Des questions éthiques à soulever

Retrouver sa petite fille, sauver celle qu’elle a mise au monde, retrouver son amour perdu et sa liberté, redonner de l’espoir à certaines de ses compagnes d’infortune…, en cela, le courage de June s’avère exemplaire et montre que tout être opprimé est destiné à se révolter, un jour ou l’autre. Le combat pour la liberté n’est-il pas parmi les plus justes ?

Même si The handmaid’s tale fait partie des series difficiles à regarder, le show soulève de nombreuses questions éthiques, telles que la grossesse pour autrui, les droits des femmes, la sexualité consentie ou les violences sexuelles subies par les femmes, les droits humains fondamentaux. Quant à l’espoir de jours meilleurs, il s’installe, au fur et à mesure des épisodes, pour nos héroïnes victimes, grâce à l’élaboration de la la résistance au système. Comment ne pas être révolté, face à un monde d’une cruauté sans nom ?

En matière de droit des femmes, si l’on est loin de la condition féminine établie dans la série télévisée, beaucoup reste à faire, dans notre société. Les femmes continuent à se battre chaque jour pour plus d’égalité ! Ce combat doit rester intact, continuel, fort, afin de conserver les droits acquis par les femmes, au cours des siècles, et atteindre l’égalité souhaitée. Ce genre de série ne manque pas de nous le rappeler.

Et vous qu’avez-vous pensé de The Handmaid’s tale ? N’hésitez pas à laisser des commentaires, donner vos impressions sur cette série coup de poing !

Rendez-vous pour la saison 3 en avril 2019 !

 

Sabrina Biodore

Rédactrice web, auteure et blogueuse, je suis fan de séries TV et de cinéma. J'ai choisi la thématique des séries, pour mon premier blog, car, à mon sens, elles nous aident à réfléchir et à amorcer des axes de réflexion sur le monde d'aujourd'hui. Elles ont d'ailleurs, un impact sur celui-ci. N'hésitez pas à commenter les articles, apporter des suggestions, vous inscrire sur la page Facebook Serial series Addict ou (pourquoi pas !), me soutenir via ma page Tipee. Bienvenue à tous les serial series @ddicts et bonne lecture !!! Ma page Facebook : https://www.facebook.com/Serial-Series-Addict-2176766489031110/ Mon compte Twitter : https://twitter.com/sbiodore Mon compte Linkedin : https://www.linkedin.com/in/sabrinabiodore/ Ma page Tipee : https://fr.tipeee.com/serial-series-addict

7 pensées sur “Series coup de poing : J’ai regardé The Handmaid’s tale

  • Ping :Récapitulatif des articles de la semaine #61

  • 20 juillet 2019 à 12 h 57 min
    Permalink

    I wish to express thanks to this writer for bailing me out of this particular issue. Because of surfing throughout the online world and obtaining thoughts which are not powerful, I assumed my entire life was over. Being alive devoid of the strategies to the issues you have sorted out by means of this short post is a critical case, as well as those which could have in a wrong way damaged my entire career if I hadn’t noticed your blog. That knowledge and kindness in touching all areas was crucial. I don’t know what I would have done if I had not come across such a solution like this. I can now look ahead to my future. Thanks for your time so much for your professional and effective help. I will not be reluctant to suggest your blog to any person who should get care on this subject.

    Répondre
  • 21 juillet 2019 à 11 h 07 min
    Permalink

    I enjoy you because of your entire work on this website. My aunt loves working on internet research and it is easy to see why. Almost all learn all regarding the lively means you make helpful information on your website and inspire participation from others on that idea so our own daughter is undoubtedly understanding a great deal. Have fun with the rest of the new year. You are carrying out a superb job.

    Répondre
  • 22 juillet 2019 à 3 h 38 min
    Permalink

    Oh my goodness! an incredible article dude. Thanks However I am experiencing challenge with ur rss . Don抰 know why Unable to subscribe to it. Is there anyone getting equivalent rss downside? Anyone who knows kindly respond. Thnkx

    Répondre
  • 22 juillet 2019 à 7 h 54 min
    Permalink

    I must express my passion for your generosity giving support to those who absolutely need help with this niche. Your very own dedication to getting the solution all around appeared to be certainly insightful and have all the time allowed some individuals like me to realize their goals. Your entire insightful useful information means a whole lot a person like me and substantially more to my peers. Thank you; from all of us.

    Répondre
  • 24 juillet 2019 à 11 h 37 min
    Permalink

    I would like to voice my admiration for your kindness in support of men who require guidance on this particular situation. Your real dedication to getting the message throughout had become quite functional and has regularly permitted girls just like me to reach their desired goals. Your warm and friendly information can mean much to me and far more to my office colleagues. Many thanks; from each one of us.

    Répondre
  • Ping :J'ai découvert la série féministe Good girls revolt sur le tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *