J’ai regardé Thirteen reasons why

Lorsque l’on évoque des faits culturels, il y a toujours le « truc » du moment. Vous savez, le morceau du moment, qu’il faut avoir absolument écouté, le livre ou l’auteur du moment à suivre, le DJ incontournable, le photographe in… Et l’on peut continuer longtemps, comme cela, en évoquant n’importe quel mouvement artistique. Personnellement, je n’aime pas suivre le mouvement. J’aime les choses simples et j’aime avoir un avis personnel.

En matière de séries, 13 reasons why, série américaine produite par l’actrice Seléna Gomez, fait partie des séries événements, c’est pourquoi j’ai d’abord été réticente à la visionner. Mais lors d’un moment libre, j’ai décidé de m’y mettre… Et du coup, j’ai pris une sacrée claque ! Non seulement cette série est d’une grande profondeur, mais elle pousse à la réflexion. Le jeu des acteurs est d’une justesse incroyable et le scénario tient la route. Même si le sujet abordé n’est pas évident (suicide), la série a le mérite de l’aborder sous un angle inattendu.

13 reasons why
Hannah Baker (Katherine Langford), l’héroïne tragique de 13 reasons why.

13 reasons why : l’histoire d’une tragédie

L’histoire de la série Netflix (basée sur le roman Treize raisons, de Jay Asher), est centrée autour du suicide d’Hannah Baker, jeune lycéenne, qui a enregistré sept cassettes (treize faces)expliquant les raisons de son passage à l’acte. Elle les fait passer aux treize personnes qu’elle estime être responsables de son suicide. D’où le titre 13 reasons why ! La série débute lorsque Clay Jensen, reçoit les cassettes audio.

La particularité de la série est qu’Hannah Baker est omniprésente, même si elle est décédée. En tant que narratrice, dans la saison 1 et en tant que fantôme accompagnant Clay, dans la saison 2. Cet aspect rend le fil narratif difficile à suivre : entre les interactions entre Clay et Hannah ou les flash-back montrant ses relations avec ses camarades. Malgré cela, on s’y habitue au fur et à mesure des épisodes et l’on suit la narration avec curiosité, émotion et frayeur. En effet, la série aborde des thématiques difficiles : viols, violences faites aux femmes, harcèlement moral, violence physique…

Des voies de réflexion et d’échanges

13 reasons
Clay Jensen (Dylan Minette) découvre la souffrance de son ami Hannah lorsqu’il reçoit les cassettes audio, dans 13 reasons why.

Interdite aux – 18 ans, en Nouvelle-Zélande, la série est précédée de messages préventifs, certains établissements scolaires avançant qu’elle fasse l’apologie du suicide. Pourtant, à mon sens, 13 reasons why ouvre délibérément des axes de réflexion et d’échange. En effet, en mettant en avant la culpabilité des élèves concernés (et comment ils s’accommodent de ce fait), face au décès d’Hannah, elle met le point sur la responsabilité de chacun, vis à vis des autres. Quels sont les choix à faire lorsque l’on a causé un accident, que l’on a été témoin d’un viol ou face à une personne en souffrance ? La série évoque subtilement, malgré la violence de certaines scènes, les questions de responsabilité (choisir la bonne action), de résilience et de guérison. La résilience correspond au phénomène de reconstruction psychique d’un individu, après un traumatisme. En effet, la saison 2, au cours de laquelle se déroule le procès contre l’école d’Hannah, initié par ses parents, montre comment tout son entourage se remet petit à petit de ce drame, grâce à l’échange et la solidarité. La série montre que si une seule personne avait été présente auprès d’Hannah, lors d’un de ses moments critiques, elle aurait pu ne pas passer à l’acte. Le personnage de Clay Jensen insiste sur ce point, d’ailleurs, lorsqu’il clame au conseiller d’orientation Kevin Porter : « On doit faire mieux ! On doit prendre soin les uns des autres ».

Pas de solutions, mais des axes d’amélioration, pour prévenir ce genre d’acte, dans la vie quotidienne. Chacun peut agir ! Si vous choisissez de regarder 13 reasons why, soyez préparés à être, tour à tour, indignés, tristes, révoltés, choqués, émus…, mais en aucun cas indifférent, c’est garanti ! N’hésitez pas à visionner les documentaires-débats proposés après chaque saison. Et vous, que pensez-vous de cette série ?

Sabrina Biodore

Rédactrice web, auteure et blogueuse, je suis fan de séries TV et de cinéma. J'ai choisi la thématique des séries, pour mon premier blog, car, à mon sens, elles nous aident à réfléchir et à amorcer des axes de réflexion sur le monde d'aujourd'hui. Elles ont d'ailleurs, un impact sur celui-ci. N'hésitez pas à commenter les articles, apporter des suggestions, vous inscrire sur la page Facebook Serial series Addict ou (pourquoi pas !), me soutenir via ma page Tipee. Bienvenue à tous les serial series @ddicts et bonne lecture !!! Ma page Facebook : https://www.facebook.com/Serial-Series-Addict-2176766489031110/ Mon compte Twitter : https://twitter.com/sbiodore Mon compte Linkedin : https://www.linkedin.com/in/sabrinabiodore/ Ma page Tipee : https://fr.tipeee.com/serial-series-addict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *